Le code, nouvelle discipline scolaire ?

stephanie_de_vanssay_credits_luc_bentz_petit-300x200
©Luc Bentz.

Professeure des écoles, conseillère technique sur les questions du numérique à l’école au SE-UNSA, conceptrice du TwittMOOC pour aider à apprivoiser Twitter, Stéphanie de Vanssay est immergée de manière militante et volontariste dans les usages pédagogiques du numérique. Stéphanie de Vanssay répond à l’Ajéduc.

Ajéduc : Les propositions se multiplient pour « bâtir l’école numérique », selon le titre d’un rapport du Conseil national du numérique. Même si le gouvernement n’a promis qu’une « initiation » en marge du temps scolaire, certains mettent l’apprentissage du « code » (ou « codage ») informatique sur le même plan que le « lire-écrire-compter » et voudraient en faire une nouvelle discipline dès le primaire. D’autres, dont vous êtes, s’y opposent et mettent en avant le concept d’ « humanités numériques »… qui pourrait cependant générer un baccalauréat spécifique ! Pouvez-vous nous éclairer sur une différence qui ne saute pas aux yeux ?

Stéphanie de Vanssay : « Aujourd’hui, le numérique est partout, dans la vie personnelle et professionnelle de chacun. Nous devons en tenir compte à l’école et il serait bien illusoire de croire qu’apprendre à coder et créer une nouvelle discipline seraient des réponses adaptées. En effet, le code n’est qu’un aspect de ce que nos élèves doivent aborder pendant leur scolarité. En ce sens les humanités numériques, définies sur Wikipedia comme étant « l’application du “savoir-faire des technologies de l’information [et de l’informatique] aux questions de sciences humaines et sociales” », sont bien plus ambitieuses.

Lire la suite

Innovation et opportunités numériques : rencontre avec François Taddei

taddei_fran_ois_PKU_wiser_U_400x400L’Ajéduc a le plaisir d’organiser un petit-déjeuner avec François Taddei, généticien, directeur du CRI (Centre de recherches interdisciplinaires), à Paris le 30 avril 2014 à 9 heures. François Taddei nous ouvre les portes du CRI, 10 rue Charles V, Paris IVe arr.

Nous réfléchirons ensemble à la possibilité même de l’innovation dans l’Education nationale et aux opportunités offertes par le numérique: remise en cause des modèles verticaux d’apprentissage, ouverture et diffusion des savoirs. Une révolution sans précédent se joue sous nos yeux. Nous vous proposons de nous accorder un moment pour la décrypter.

Cette rencontre est réservée aux adhérents de l’association (pour adhérer, complétez ce formulaire). Merci à ceux qui pensent venir à ce rendez-vous du 30 avril de remplir ce sondage Doodle.