Deux voix face à l’avenir du sup

L’une, Monique Canto-Sperber, a dirigé, de 2005 à 2012, la plus prestigieuse des grandes écoles françaises, fondée en 1794 : l’ENS de la rue d’Ulm. L’autre, Danielle Tartakowsky, a dirigé, de 2012 à 2016, l’université Paris VIII-Saint-Denis, héritière de la « fac de Vincennes » de l’après-68. L’une est philosophe, directrice de recherche au CNRS, et croit aux vertus de la concurrence. L’autre, spécialiste des mouvements sociaux, a un parcours de militante communiste. Monique Canto-Sperber vient de publier L’Oligarchie de l’excellence, les meilleurs études pour le plus grand nombre et Danielle Tartakoswki Construire l’université au XXIe siècle. Récits d’une présidence. Toutes deux ont le souci d’élever le niveau de savoir du plus grand nombre et tracent des pistes, divergentes mais pas toujours opposées, vers cet objectif.

Monique Canto-Sperber et Danielle Tartakoswky vont échanger, entre elles et avec les journalistes éducation, lors d’une rencontre le mardi 28 mars à 9h 30, dans les locaux du journal Le Monde

Pour vous inscrire, cliquer ici

Le Medef et ses attentes en éducation : succès de la rencontre Ajéduc

A trois mois des présidentielles et alors que le Medef voit dans cette échéance « l’occasion de réformer en profondeur notre système éducatif », il était (et il reste) important à la fois de mieux connaître ses attentes et d’apprécier la façon dont elles peuvent être perçues par les différents acteurs de l’éducation. A l’invitation de l’Association des journalistes éducation (Ajéduc), une vingtaine de journalistes ont participé, le mardi 24 mars dans une salle du journal Le Monde à une rencontre avec l‘équipe éducation de l’organisation patronale.

Florence Poivey, présidente de la commission Education formation insertion du Medef, était accompagnée de Sandrine Javelaud, directrice de la mission Education et enseignement supérieur et Alain Druelles, directeur Education et formation. Ces trois responsables ont développé les principales propositions du Medef et répondu aux questionnements des journalistes éducation, qui – actualité oblige- ont également évoqué les mises en cause, venant de certains leaders patronaux, des enseignements de sciences économiques et sociales au lycée. Une petite vidéo a été prise de la dernière question posée, à la fin de la réunion, à Florence Poivey. La voici, en deux parties (nos compétences multimédia étant encore en cours d’acquisition, il convient de hausser le son pour bien entendre Florence Poivey).