Deux voix face à l’avenir du sup

L’une, Monique Canto-Sperber, a dirigé, de 2005 à 2012, la plus prestigieuse des grandes écoles françaises, fondée en 1794 : l’ENS de la rue d’Ulm. L’autre, Danielle Tartakowsky, a dirigé, de 2012 à 2016, l’université Paris VIII-Saint-Denis, héritière de la « fac de Vincennes » de l’après-68. L’une est philosophe, directrice de recherche au CNRS, et croit aux vertus de la concurrence. L’autre, spécialiste des mouvements sociaux, a un parcours de militante communiste. Monique Canto-Sperber vient de publier L’Oligarchie de l’excellence, les meilleurs études pour le plus grand nombre et Danielle Tartakoswki Construire l’université au XXIe siècle. Récits d’une présidence. Toutes deux ont le souci d’élever le niveau de savoir du plus grand nombre et tracent des pistes, divergentes mais pas toujours opposées, vers cet objectif.

Monique Canto-Sperber et Danielle Tartakoswky vont échanger, entre elles et avec les journalistes éducation, lors d’une rencontre le mardi 28 mars à 9h 30, dans les locaux du journal Le Monde

Pour vous inscrire, cliquer ici