L’Ajéduc se mobilise autour de mediaeducation.fr

Le 13 septembre, pour sa première rencontre de l’année 2016-2017, l’Ajéduc a accueilli Sylvie Fagnart, responsable de l’Agence mediaeducation.fr et de la plate-forme éponyme. Au-delà de la présentation de l’outil de mise en relation des journalistes prêts à s’engager dans l’éducation aux médias et des enseignants ou animateurs en quête d’intervenants, les débats ont tourné autour des questions posées par les interventions auprès des enfants et des jeunes. Défiance à l’égard des médias et complotisme en tête.

L’ambiance était aux retrouvailles, dans le hall de l’EMI (Ecole des métiers de l’information), le centre de formation aux métiers de l’information qui accueillait la rencontre de rentrée de l’Ajéduc, le 13 septembre 2016. 12 journalistes, membres de l’association, étaient venus rencontrer Sylvie Fagnart, responsable de l’agence mediaeducation.fr. François Longérinas, vice-président de la plate-forme du même nom, et directeur de l’EMI, était également présent.

Rassembler davantage de journalistes

L’idée du projet est « de rassembler tous les acteurs de l’éducation aux médias et les mettre en relation à travers une plate-forme », a résumé François Longerinas. Résultat : mediaeducation.fr a été lancée en mars 2016 lors des dernières Assises du Journalisme à Tours pour recenser et soutenir toutes les initiatives dont le but est de sensibiliser toujours mieux les jeunes à la question des médias, en France. Dans cette démarche de mutualisation, mediaeducation.fr a développé son agence, gérée par Sylvie Fagnart. L’Agence permet de mettre en relation, de façon simple et rapide, des journalistes volontaires, avec des enseignants ou encadrants d’associations en quête de professionnels prêts à intervenir auprès des jeunes.

ajeducsept2016
Sylvie Fagnart, responsable de l’agence (au centre) et François Longérinas, vice-président de la plate-forme (à droite de Sylvie Fagnart) présentent mediaeducation.fr aux membres de l’Ajéduc/  Photo: DmLeboulanger

De l’intervention ponctuelle aux « résidences de journalistes »

« Tout le monde montre un vrai intérêt au projet, mais il ne s’est pas encore propagé comme un feu dans une plaine sèche », a déploré la responsable de l’Agence. Mi-septembre, 200 personnes étaient inscrites sur la plate-forme et seulement 60 auprès de l’Agence, dont l’objectif est de rassembler davantage de journalistes prêts à s’engager dans l’aventure (lire ci-dessous : « comment rejoindre médiaéducation ? »). Un engagement à géométrie variable, comme l’a expliqué Sylvie Fagnart aux journalistes éducation, « les interventions dans le cadre scolaire ou périscolaire peuvent être très ponctuelles – une fois par an – ou beaucoup plus régulières, et aller jusqu’aux résidences de journalistes, selon les envies et disponibilités de chacun ».  Lire la suite